Se chauffer à partir du plafond chauffant

Le mode de chauffage le plus courant est le chauffage par le sol. Toutefois, le plancher chauffant peut présenter des complications et des désagréments, qu’il n’est pas toujours facile d’obtenir le confort. Parfois, le sol chauffant est inconcevable pour les travaux en rénovation.
Désormais, il existe une autre alternative pour se chauffer convenable chez soi : le plafond chauffant. Ce mode de chauffage est un système facile à mettre en œuvre et fonctionne par diffusion de chaleur rayonnante.

 

plafond-chauffant

Une chaleur uniforme :

Le chauffage par le plafond émet une chaleur homogène presque naturelle semblable à la chaleur diffusée par le plancher électrique chauffant. La diffusion de la chaleur par un plafond chauffant se fait en majorité, par rayonnement soit  80 % et par convection, soit 20 % de la chaleur.
Pour déterminer la température de confort ou la température résultante procurée par un plafond chauffant, on utilise la formule :

Tr = (T° parois + T° air) : 2

L’épaisseur du plafond chauffant :

Le plafond chauffant doit avoir en moyenne une épaisseur de 10 cm. Cette valeur n’est pas fixe. Les risques d’inconfort peuvent se produire, si le plafond chauffant est encombrant. Pour avoir un maximum de confort, la hauteur sous plafond doit être au moins 2,40 m.
Cette hauteur entre la sous-face et le sol rend la pièce indifférente par rapport aux différents équipements et meubles. Le plafond chauffant est particulièrement installé dans les logements collectifs et rarement dans les maisons individuelles. Il est applicable en rénovation des grands chantiers et en construction neuve.

Si vous êtes particulier :

Pour les particuliers, en maison individuelle, sachez que le plafond chauffant présente des avantages et des inconvénients.

·         Les avantages :

Le chauffage par le plafond est un système hautement réactif. Il suffit juste un peu de temps pour faire monter la température. Dans la circonstance où il s’agit d’un projet de réhabilitation, le concepteur du plafond chauffant doit insérer des faux plafonds. L’installation devient légèrement onéreuse et plus rentable.

·         L’inconvénient :

Le principal défaut du plafond chauffant reste le coût d’installation. Par rapport au système de chauffage par le sol, le coût de l’installation pour un mètre carré du système plafond est plus cher.

Choisir entre un plafond chauffant électrique et un plafond chauffant hydraulique :

Comme avec le plancher chauffant à l’eau, le chauffage par le plafond peut aussi être alimenté soit électriquement soit à eau.

·         Plafond rayonnant électrique :

Il existe deux types de ce plafond chauffant : le plafond rayonnant modulaire et le plafond rayonnant plâtre. Selon la réglementation, leur résistance thermique doit être égale ou supérieure à 1 m².K/W.
Leur fonctionnement obéit la loi du « tout ou rien ». Mais ils peuvent marcher également par régulation électronique. Cette option permet un réglage programmable avec une large fourchette. La température de réglage minimale est de 5°C et celle maximale est de 30°C.

·         Plafond chauffant à eau:

Le mode hydraulique signifie plafond rafraîchissant. Il est régi par la réglementation thermique en vigueur. Les règles RT 2012 dictent les consignes et instructions pour les futures installations.
Comme le plancher hydraulique, le plafond chauffant à eau est formé par un réseau de tubes dans lesquels l’eau circule en circuit fermé. Souvent, il est alimenté par une pompe à chaleur , comme le système d’un plancher chauffant par une pompe à chaleur. Il convient à tout type de construction qu’il soit moderne ou ancien.<

Le plafond rayonnant modulaire ou PRM :

Ce système de chauffage est formé par des modules standardisés. Ces modules sont présentés sous forme de feuilles très minces dont les dimensions sont variables. Les modules de feuilles intègrent une résistance électrique avec une puissance unitaire de 60 à 125 W.
L’isolation du PRM est faite à base de laine minérale. Sur le plafond d’origine, une charpente métallique est accrochée pour tenir les modules.
Pour assurer le raccordement des modules, des connecteurs spécifiques sont mis en jeu. Plus précisément, un câble isolé se trouve sur les modules, ce câble est raccordé à l’aide des connecteurs qui possèdent une intensité de 2,5 A et une tension de 250 V. L’ensemble relié est camouflé par un parement décoratif assez rigide. Parfois, on le dissimule aussi par une sorte de plafond tendu.
La température moyenne de la surface du plafond est de 40°C.

Le plafond rayonnant plâtre ou PRP :

Le principe de fonctionnement du PRP est assuré par des panneaux autoporteurs intégrant un film chauffant collé en usine. Ces panneaux sont formés par une couche de laine minérale.
Les panneaux isolants forment une couche de 4 à 5 cm. Ils sont fixés sur des rails d’ossature ; le tout suspendu au plafond existant. Pour rendre l’installation plus étanche, des panneaux neutres viennent renforcer l’isolation. Le format ordinaire des panneaux chauffants est de l’ordre de 60×120 cm. Chaque panneau a une puissante de 27 à 88 W. En ce qui concerne les plaques de plâtre, les formats les plus courants sont 120 × 240 cm ou 120 × 300 cm, avec une résistance égale à 0,03 m².K/W.
Le raccordement du système chauffant au réseau d’alimentation électrique est assuré par une ligne spécialisée. En même temps, on monte et raccorde les appareils de régulation et de programmation.
La structure et les caractéristiques de l’installation sont faites pour être compatibles avec des plaques de plâtres fibrées. En fonction continue, la température moyenne de surface est environ 35°C.

Le plafond chauffant réversible :

L’installation est toujours précédée d’une étude thermique et de dimensionnement. Les travaux sont encadrés par une entreprise spécialiste. Les tubes intégrés dans les plaques métalliques diffusent la chaleur. On relie la pompe à chaleur avec un ensemble répartiteur rattaché à chacune des boucles.

L’isolation consiste à superposer des panneaux de laine de verre et des plaques réflectrices. Cela évite les déperditions calorifiques. Si l’on procède à une rénovation d’une ancienne maison alors il faut réviser et fortifier l’isolation.

La régulation de la température est aux dépens des températures du fluide, du local, de l’extérieur, mais également, elle est tributaire de l’humidité relative.

Côté habillage, plusieurs manières peuvent être effectuées : enduit au plâtre, plafond résille, plafond suspendu en plaques de plâtre ou encore plafond suspendu modulaire.

Quoi qu’il en soit, l’installation d’un plafond chauffant peut être complexe. Ce nous recommandons pour votre système de chauffage est le produit Euroradiant qui est un plancher chauffant rayonnant. Pour en savoir davantage, cliquez ici.

Écrit par EuroRadiant